Qui sommes-nous ?

Conception, réalisation, satisfaction ? On vous dit tout sur la création de la dernière salle des Secrets du Sablier, El Dia de los muertos !

Vous vous demandez tous comment on réalise une salle d’escape game ? Comment construire un décor cohérent avec le scénario et qui s’adapte à tout un tas d’énigmes ?
L’équipe des Secrets du Sablier ouvrent les portes de leurs coulisses pour une interview exclusive sur la conception-réalisation de leur dernière salle d’escape game “El Dia de los muertos”. Sur le thème de la fête des morts au Mexique, cette salle a déjà remporté la première place dans le coeur de certains amateurs d’escape game ou blogueurs bluffés par les décors. Alors, quelle organisation ? D’où viennent les idées ? Comment se mettent-elles en place ? On vous dit tout !
Découvrez d’abord, l’interview d’Anaïs et Alexis, les deux co-gérants de l’établissement.
Puis la parole est donnée à leurs Game Master Mel et Manu, qui nous donnent leurs ressentis quant à la réalisation de cette salle.

Anaïs, Alexis, qu’est-ce qui vous a amené à réaliser une escape room sur le thème de la fête des Morts au Mexique ?

Anaïs, co-gérante des Secrets du Sablier : “Nous avons basé notre escape game sur les différents pays du monde et les différentes cultures. D’abord avec nos deux premières salles, nous avons fait voyager les gens en Egypte et au Canada durant des périodes historiques marquantes. Puis nous avons voulu faire de même pour la 3ème salle. Le thème de la fête des morts mexicaine, est un thème qui est peu connu en France et qui se prête bien aux escape rooms : des décors colorés, une ambiance festive, un univers mystérieux …”

A partir de quand avez-vous lancé les travaux ? Et combien de temps ceux-ci ont-ils duré ?

Anaïs : “En tout et pour tout les travaux ont duré une petite année. Les travaux de conception (réflexion) ont démarré en début 2019. Les travaux de réalisation ont démarré en Août 2019, pour une ouverture de salle en Décembre 2019.”

Avec qui avez-vous collaboré pour la création de la salle ? Comment s’est passé cette collaboration ?

Anaïs : “La création d’une salle d’escape game demande de maîtriser plusieurs compétences techniques que nous n’avons pas forcément en interne. Nous avons collaboré avec un électricien pour toute la partie installation électrique : Alltech. Puis nous avons fait confiance à Habile Bill pour la réalisation de certains mécanismes qui sont minutieux et
ingénieux.
Notre équipe de GM a réalisé la quasi totalité des décors, aménagements, travaux, énigmes…”

Alexis, co-gérant des Secrets du Sablier : “Nous avons également travaillé avec des artistes locaux pour certains éléments spécifiques de décoration pour plus de réalisme comme Anne-K et Myse en couleur.”

Avez-vous sollicité votre équipe de Game Masters pour la réalisation de cette salle ? Comment avez-vous organisé le travail au cœur de l’équipe ?

Anaïs : “Oui les GM étaient au centre de ce projet. Plusieurs d’entre eux ont des connaissances en aménagement/bricolage. Ils ont organisé le projet en plusieurs étapes : aménagement de l’espace (sécuriser les tuyaux, cacher les installations électriques, refaire les sols, …), construction du décor, ajout des mécanismes, décorations (peintures, collages, déco…)”

Quelle a été votre plus grande difficulté pendant la création de cette salle ? Et votre plus grande satisfaction ?

Anaïs : “C’était la première salle que nous réalisions nous-même de bout en bout. Le plus difficile a été d’estimer le temps de réalisation de chaque partie. Nous avons dû retarder l’ouverture de la salle.
C’est une grande fierté, d’avoir créé tous ensemble, cette salle. C’est un pur produit LSdS. Cela a soudé l’équipe. Nous sommes également très heureux quand des équipes (ayant fait plus de 100 escapes) nous classent dans leur TOP 5.
Alexis : “Ou quand certains blogueurs nous qualifient de meilleure salle de la ville” (Rire)

Avez-vous pour projet de créer une 4ème salle ? Si oui, sur quel thème ? et pour quand ?

Anaïs : “Nous avons l’espace pour créer une 4ème salle. Le projet est en cours. Une nouvelle région sera à explorer. Soyez patient ;)” (Rire)

Combien de parties ont déjà été faites dans cette salle depuis son ouverture ? Cela représente combien de joueur ?

Anaïs : “Nous avons ouvert la salle le 10 décembre 2019. A noter, qu’elle a été fermée du 15/03 au 08/06 suite à la crise sanitaire.
Nous avons à ce jour, animé : 438 parties, ce qui correspond à 2100 joueurs”

“Des surprises, des tensions, des fous rires, de la fatigue, mais au final, de la fierté quand on pose un regard sur cette salle avec le recul”

Melittis, Game Master

Melittis et Emmanuel, vous êtes Game Masters au sein de l’équipe des Secrets du Sablier et Alexis et Anaïs nous ont raconté que la réalisation de la salle a été en partie confiée aux game masters, pouvez-vous nous en dire plus quant aux travaux que vous avez réalisés vous-même ?

Emmanuel, Game Master : “On m’a confié en partie la réalisation du scénario et assez rapidement j’ai des images qui me sont venues par rapport aux exigences et aux demandes d’Alexis et Anaïs, j’ai donc réalisé quelques dessins qui ont été utilisés plus tard pour réaliser les décors et les mécanismes. Une fois la conception avancée nous avons pu participer à
l’élaboration de la salle en elle-même. Nous avons participer à des travaux très divers que ce soit le choix et l’approvisionnement des matériaux, la recherche d’objets spécifiques pour les décors, des tests divers pour obtenir des rendus satisfaisants pour, par exemple, imiter un crépi de maison, mais aussi le travail du béton, du bois, de la peinture, de la tapisserie,
de la couture et même un peu d’électricité. Nous avons pu exploré bien des corps de métiers en quelques mois et en apprendre énormément sur la conception réelle d’un escape game.”


Melittis, Game Master : “Ce qui est passionnant quand on crée une salle d’escape game, c’est qu’on réalise un paquet de chose qu’on n’avait jamais fait avant ! On passe donc un temps précieux à apprendre et tester des tas de techniques différentes pour obtenir le résultat voulu. D’un point de vue technique, les bricolos de l’équipe réunissaient des bonnes connaissances de base sur à peu près tous les corps de métiers dont on avait besoin pour la partie décoration. La salle étant faite dans la partie cave du bâtiment, il a fallu aussi adapter TOUS les décors pour qu’ils s’uniformisent avec les différents éléments déjà présents dans la salle (coffrage en béton, tuyaux traversants, piliers en métal etc). Mais le vrai défi au final, aura davantage été de construire des éléments de décors qui réunissaient les 3 points essentiels d’un Escape Game : la solidité, la maintenance facile et le réalisme.
Pour le reste, ça aura beaucoup été des expériences, pas toujours réussies, des journées intenses, et parfois interminables, et du partage. Beaucoup de partage. Des surprises, des tensions, des fous rires, de la fatigue, mais au final, de la fierté quand on pose un regard sur cette salle avec le recul. Et encore plus quand des clients en sortent en nous disant qu’elle est magnifique.”

C’est assez étonnant de voir que ce sont les game masters eux-mêmes qui participent à la construction d’une salle d’escape game, est-ce que cette diversification d’activité vous plaît ?

Emmanuel : “J’adore ça ! De base je suis en créatif, je suis improvisateur et je suis bricoleur, fils de bricoleur (rire). Donc pour moi pouvoir allier théâtre et bricolage c’est un vrai plaisir !
Par ailleurs, ça fait maintenant plus de 2 ans que je travaille au sein de l’escape game Les Secrets du Sablier il est vrai que la diversification de l’activité permet donner de nouveaux objectifs, de nouvelles perspectives, et de nouvelles responsabilités, ce qui est très rafraîchissant dans notre métier.
Et puis … au final je suis super fier d’avoir participé à cette aventure et super fier de cette nouvelle salle !”

Melittis : “C’est même cette diversification d’activité qui rend ce métier aussi passionnant en ce qui me concerne ! Construire des éléments de jeu en interne c’est aussi ce qui nous permet d’avoir la mainmise sur le fonctionnement et les réparations nécessaires. En somme, on se facilite la vie tout en diversifiant l’activité.”

Racontez-nous une anecdote quant à la réalisation de cette salle ?

Emmanuel : “Lors de la réalisation de la salle nous avons été amenés à construire avec un collègue des « maisons », des petites maisonnettes sans étage, avec juste une porte, une fenêtre … mais surtout elles ne font que 20 cm d’épaisseur ! Ce qui ne nous a pas empêché de nous « enfermer » dedans chacun son tour pour une séance photos magistrale (éclats de rire).”


Melittis : “Le béton ! Jamais de ma vie je n’avais fait autant de béton ! En quelques mois de travaux, il a fallu, charger dans la voiture, décharger devant l’escape, traverser toute la cour pour arriver à la porte, descendre les escaliers et amener au bon endroit un nombre incalculable de sacs de béton de 35Kg. En tout, même si ça a l’air énorme comme ça, on a du couler plus d’1 tonne de béton dans cette salle.
Et aussi… on en parle du fait qu’on a terminé la salle 15 minutes avant les premiers bêta tests ?! (Rire)”

Bien secrètement, à bientôt !
Marlyne Chardon
Chargée de comm’ chez Les Secrets du Sablier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *